LeTROT et France Galop ont rencontré ce jour le Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt & le Ministère de l’Action et des Comptes Publics

07/04/2020
Le mardi 7 avril 2020
 
Ce matin, le Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt ainsi que le Ministère de l’Action et des Comptes Publics ont reçu les représentants des sociétés-mères autour de MM. Barjon et de Rothschild.

Lors de cette réunion, ils ont parcouru ensemble le dossier technique remis la veille. Ce document présente un état des lieux complet de la situation de l’industrie des courses hippiques depuis l’arrêt de l’activité du 17 mars 2020, ainsi que les perspectives financières de reprise selon les différentes dates envisagées.

Cet entretien a ainsi permis de remettre des informations très détaillées et de fournir une vue objective des conséquences de la crise sanitaire sur la situation financière des socioprofessionnels et des composantes de l’Institution.

Les Présidents ont mis en avant l’importance des 21 000 socioprofessionnels qui assurent près de 220 000 partants dans 18 000 courses chaque année, et la taille modeste de leurs structures.

Ils ont souligné l’interdépendance entre le PMU et ses points de vente, collecteurs de chiffre d’affaires, ainsi que l’importance des partants pour les paris hippiques.

Ils ont sensibilisé les Ministères sur l’impact économique de l’arrêt brutal des courses hippiques sur les socioprofessionnels, pour qui la perte d’allocations représentera déjà 58 M€ au 30 avril prochain.

Ils ont réaffirmé leur volonté d’organiser des courses hippiques et la prise de paris sur des courses françaises dès que possible, en tenant compte des contraintes sanitaires imposées. Le nombre et la qualité des partants ainsi que la disponibilité des points de vente du PMU seront des facteurs clés de la puissance de la reprise de l’activité.

Les Présidents ont particulièrement apprécié l’excellente qualité d’écoute de leurs interlocuteurs, leur compréhension des problèmes et leurs demandes de précision pertinentes pour l’instruction du dossier.

Des compléments d’information ont été demandés et ils seront fournis rapidement par les sociétés-mères.

Ainsi, la demande de soutien officielle auprès des deux Ministres pourra être formulée et soutenue.