Sealiway, entraîné à Calas dans les Bouches-du-Rhône au départ du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe !

21/09/2021
Qatar Prix de l'Arc de Triomphe J-12
 


Le 3 ans français Sealiway sera au départ de la 100e édition du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Groupe 1), le dimanche 3 octobre à ParisLongchamp. Il fera sa rentrée dans la course, n’ayant pas été revu depuis sa deuxième place dans le Qatar Prix du Jockey Club (Groupe 1), le Derby français qui s’est déroulé le 6 juin dernier à Chantilly. Meilleur 3 ans français, Sealiway porte les couleurs du Haras de la Gousserie, en association avec Guy Pariente, son éleveur. Il est entraîné dans le Sud-Est, à Calas précisément, par Cédric Rossi.
 

Derrière le Haras de la Gousserie, on retrouve Kamel et Bouzid Chehboub, deux purs Marseillais ! Pauline Chehboub, fille de Kamel et très impliquée dans le Haras de la Gousserie dont elle gère notamment la communication, a indiqué : « Sealiway va courir le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, si tout va bien d’ici là. Jusqu’à présent, nous sommes contents de sa préparation. Il semblerait que nous nous dirigions vers un Arc avec peu de partants. Son cavalier du matin a de bonnes sensations : il le trouve bien, voire même encore mieux qu’avant le Jockey Club. Sealiway a fait un galop à Salon-de-Provence vendredi dernier, pour le mettre dans les conditions d’une course. Il est en bel état. Le choix de son jockey n’est pas arrêté. »
 
Sealiway sera le premier partant du Haras de la Gousserie dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, ainsi que de son entraîneur, Cédric Rossi. Le poulain a été, en 2020, le meilleur 2 ans français : le jour du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, il avait survolé le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Groupe 1), qui couronne traditionnellement le meilleur 2 ans français. Il offrait un premier Groupe 1 en France à la famille Chehboub ce jour-là… Français, car la famille Chehboub avait déjà gagné au plus haut niveau, mais aux Etats-Unis : c’était en 2008, année où son représentant Spirit One avait gagné l’une des courses mythiques du calendrier américain : l’Arlington Million.
 
#QPAT