Qatar Prix Marcel Boussac, Critérium des pouliches (Gr.1), Zellie offre le Marcel Boussac à la France

03/10/2021
PARISLONGCHAMP, DIMANCHE 3 OCTOBRE 2021
QATAR PRIX MARCEL BOUSSAC - CRITÉRIUM DES POULICHES (GROUPE 1)
Le premier Groupe 1 de la journée du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe est revenu à l’entraînement français, grâce au succès de Zellie dans le Qatar Prix Marcel Boussac. Elle était pilotée par l’Anglais Oisin Murphy. Zellie est entraînée à Chantilly par André Fabre, l’un des professionnels français les plus titrés, qui n’avait pourtant remporté ce Groupe 1 qu’à une seule reprise, avec Miss Tahiti, en 1995. Zellie, qui a longtemps patienté à l’arrière du peloton, a tracé une ligne droite remarquable, dans l’open-stretch, devançant Times Square, représentant l’entraînement de Christophe Ferland (installé à La Teste) et l’irlandaise Oscula.
 
Zellie a débuté sous les couleurs de Lavinia Fabre, la fille d’André Fabre, avant d’être vendue au Qatari Ali Hamad Al Attiya (Al Wasmiyah Farm).
 
CE QU’ONT DIT LES ENTOURAGES
 
Oisin Murphy (jockey de Zellie, 1re)

« Elle préfère le bon terrain, mais elle a suffisamment de classe pour se sortir du terrain du jour. Elle est entraînée par un homme extraordinaire. Merci beaucoup aux propriétaires et à monsieur Fabre de m’avoir fait confiance. Elle est belle, facile à monter et elle a un gros cœur. C’est un rêve pour un jockey ! Après ma grosse chute jeudi dernier, j’ai dû me remettre en confiance mais la journée commence bien ! »

 
Ali Hamad Al Attiya (propriétaire de Zellie, 1re)

« Nous avons adoré la monte d'Oisin Murphy. Il est venu très fort de l'arrière. Le terrain n'était pas un problème. Je pense qu'elle peut gagner dans tous les terrains. »
 
Paul Basquin (manager du propriétaire de Zellie, 1re)


« Nous l’avons achetée quand elle était déjà entraînée par André Fabre. Elle est par un super étalon, avec une mère par Nathaniel, donc elle n’est sûrement pas uniquement précoce. Elle avait fait quelque chose de très intéressant à Saint-Cloud. Notre objectif a toujours été ce Prix Marcel Boussac. Vous la reverrez maintenant l’an prochain. »
 

Christophe Ferland (entraîneur de Times Square, 2e)

« C'est un truc de fou ! On se lève tous les matins pour entraîner ces chevaux ! La pouliche court remarquablement bien. Times Square est très caractérielle, mais mon équipe a fait un travail incroyable avec elle le matin. Il y a dix jours, elle avait remarquablement travaillé. Au betting, personne n'y croyait, alors que j'avais une totale confiance en ma pouliche. Nous avions donc raison d'y croire. Nous avons assurément une bonne pouliche pour l'année prochaine. »
 

Ryan Moore (jockey d’Oscula, 3e)

« Oscula court vraiment très bien. Elle a tracé une belle fin de course, confirmant sa bonne valeur. »