Qatar Prix de l’Arc de Triomphe J-153 :
Mare Australis pose ses jalons
 

03/05/2021
Disputé dimanche sur l’hippodrome ParisLongchamp, le Prix Ganay a donné le coup d’envoi de la saison des Groupes 1 dans le galop français. Cette épreuve courue sur 2.100 mètres a vu la victoire de Mare Australis, un poulain de 4ans entraîné par André Fabre, monté par Pierre-Charles Boudot et propriété du Gestüt Schlenderhan, l’un des haras allemands historiques, propriété de la famille Von Ullmann.
 
Une préparatoire de référence. Le Prix Ganay est une étape importante vers le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, le championnat du monde des pur-sang qui se dispute chaque année le premier dimanche d’octobre à ParisLongchamp. Pour preuves récentes :
 
  • Sottsass, dernier lauréat du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe en octobre 2020 s’était imposé au printemps de la même année dans le Prix Ganay.
  • Et il en était de même pour Waldgeist en 2019.
  • En 2017, Cloth of Stars était passé tout près du doublé, remportant le Prix Ganay mais échouant à la deuxième placez dans l’Arc derrière l’extraterrestre Enable
 
Le point commun entre Mare Australis, Waldgeist et Cloth of Stars ? Ils sont tous les trois entraînés par André Fabre, qui n’a pas hésité à déclarer, après le succès du poulain dimanche : « J’ai toujours pensé que c’était un cheval d’Arc. Il sera meilleur à l’automne. Il est aussi bon sur les deux distances [les 2.100 mètres du Ganay ou les 2.400 mètres de l’Arc, ndlr]. Il n’a pas eu de problème, nous lui avons juste laissé du temps. Je ne sais pas s’il va courir le Grand Prix de Saint-Cloud ou juste une préparatoire, puis l’Arc. »
 
André Fabre, le recordman. L’entraîneur installé à Chantilly (le plus grand centre d’entraînement de galopeurs en Europe, géré par France Galop) n’est autre que le recordman des victoires dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Il a remporté la course huit fois : Trempolino, 1987 ; Subotica, 1992 ; Carnegie, 1994 ; Peintre Célèbre, 1997 ; Sagamix, 1998 ; Hurricane Run, 2005 ; Rail Link, 2006 ; Waldgeist, 2019. Parmi cette liste, seuls deux chevaux, Subotica et Waldgeist, étaient âgés de 4ans ou plus quand ils ont été couronnés dans l’Arc (tous les autres avaient 3 ans). Et quelle course avait lancé leur saison ? Le Prix Ganay !
 
Douze doublés en un siècle. Créé en 1920, le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe fête sa centième édition cette année (deux éditions n’ont pas pu avoir lieu, en 1939 et 1940).
Au total, douze chevaux ont réalisé le doublé Ganay-Arc : Ksar (1922), Massine (1924), Biribi (1927), Djebel (1942), Tantième (1951), Exbury (1963), Rheingold (1973), Allez France (1974), Subotica (1992), Dylan Thomas (2007), Waldgeist (2019) et Sottsass (2020). 
 
Le Gestüt Schlenderhan et l’Arc. Mare Australis appartient à ses éleveurs, le Gestüt Schlenderhan (famille Ullmann). Depuis 1869, ce haras aux portes de la ville de Cologne compte 19 victoires dans le Derby allemand. C’est un record dans la course la plus importante du programme germanique.

Le Gestüt Schlenderhan a notamment élevé le champion Manduro, favori de l’Arc 2007… mais qui s’était accidenté avant la grande course. Depuis 1928, la famille Ullmann a été 15 fois au départ du Championnat du monde des pur-sang. Avec trois podiums à la clé : In Swoop (2e en 2020), Tiger Hill (3e en 1999) et Oleander (3e en 1929). Mais il attend encore sa première victoire !