Principaux points abordés lors de la conférence de presse de présentation du programme du Galop 2021
 

02/04/2021
A l’occasion de la présentation du programme du Galop 2021, plusieurs points ont été présentés à la presse :

 
Augmentation des effectifs de jeunes chevaux à l’entraînement
 
A la suite des mesures validées par le Conseil d’administration, en septembre pour le Plat et en décembre pour l’Obstacle, pour la dynamisation des effectifs de jeunes chevaux et leur compétitivité, les effectifs à l’entraînement enregistrés en ce début de saison affichent une tendance favorable par rapport à 2020 et également à 2019 : le nombre total de chevaux de course à l’entraînement en France ressort à 10 158 chevaux au 1er mars 2021, en croissance de 2,5% par rapport à 2020 et de +2,8% par rapport à 2019. Concernant tout particulièrement le Plat, le nombre de pur-sang de 2 ans à l’entraînement s’élève actuellement à 1 662 chevaux, soit 191 chevaux de plus que l’an passé à cette époque (+13% par rapport à 2020 et +9,4 % sur 2019).
 

Plat : objectifs et principales mesures du plan de relance
 
Le plan de relance pour le Plat, annoncé en septembre 2020 par les administrateurs de France Galop répond à deux ambitions : dans un premier temps, augmenter en nombre et en qualité les effectifs de jeunes chevaux à l’entraînement en France et, dans un second temps, regagner en compétitivité au meilleur niveau, particulièrement chez les 2 ans et 3 ans.
 
Ces mesures annoncées impactent :
 
  • Le programme, et tout particulièrement celui pour les chevaux de 2 ans : création de nouvelles opportunités de courses pour les jeunes chevaux, évolution du programme de courses menant les jeunes chevaux au Darley Prix Morny (1er Groupe 1 dans le calendrier pour 2ans, en août à Deauville) et positionnement de courses pour inédits lors des belles réunions de courses.
  • Les encouragements : la prime propriétaire pour les chevaux de 2 ans passe de 60 % à 70 %,
  • Le coût d’entretien d’un cheval : suspension des cotisations d’entraînement jusqu’en mars de l’année de 2 ans,
  • Le marketing : valoriser les courses françaises auprès d’acteurs étrangers,
  • Les infrastructures : création d’une piste en copeaux de bois à Chantilly.
 
Les principales mesures de ce plan s’adressent aux propriétaires :
 
  • Les déjà actifs : propriétaires, propriétaires-éleveurs, entraîneurs-propriétaires,
  • Les propriétaires à développer : majoritairement étrangers et ayant déjà quelques intérêts en France,
  • Les « Prospects » : cible à convaincre.
 

Plat : Focus sur le Meeting de Deauville Barrière
 
Le rythme récurrent de réunions mis en place lors du Meeting de Deauville Barrière en 2020 (courses tous les mardis, jeudis, samedis et dimanches pendant l’été) sera conservé car il permet créer une meilleure lisibilité aux spectateurs et de les fidéliser. De plus, il offre une alternance avec l’hippodrome voisin de Clairefontaine.
 
Le calendrier de Galop normand qui s’étend du dimanche 1er août au dimanche 29 août 2021 prévoit 16 réunions à Deauville (contre 19 en 2020) et 10 réunions à Clairefontaine (contre 11 en 2020) :
 
  • Le dimanche 1er août, réunion à Clairefontaine avec 3 Listeds,
  • Le Meeting de Deauville Barrière débutera le mardi 3 août 2021 avec le Prix Rothschild (Groupe 1),
  • Deauville : Deux journées 100 % PSF : Jeudi 12 août 2021 (veille du week-end du 15 août et du Prix du Haras de Fresnay-Le-Buffard Jacques le Marois) et samedi 28 août : cela permettra d’arriver sur les principales affiches du Meeting de Deauville Barrière avec une piste en gazon qui aura été moins sollicitée.
 
De plus, une alternance des distances a été recherchée pour les courses support événement programmées en août à Deauville afin de permettre aux turfistes d’étudier des courses proposant des parcours différents. De même, il sera évité que les courses évènement se disputent sur le même parcours que les Groupes 1 prévus le même jour :
 
  • Prix Rothschild : Courses support Evènement du même jour sur 1300m Piste en Sable Fibré (PSF),
  • LARC Prix Maurice de Gheest : Grand Handicap de Deauville (1600m Ligne Droite),
  • Prix du Haras de Fresnay-Le-Buffard Jacques le Marois : Grand Handicap des Sprinters (1200m Ligne Droite), pas de gazon le jeudi qui précède,
  • Prix Jean Romanet / Darley Prix Morny : Courses support évènement sur 1900m PSF.
 
Obstacle : Déploiement du plan de relance
 
Dans le prolongement de l’annonce du plan de redynamisation concernant notamment les jeunes chevaux en Plat, le Conseil d’administration de France Galop a validé en décembre la stratégie pour l’Obstacle en 2021.  Une enveloppe budgétaire de 650 000 € en 2021 sera dédiée au déploiement du plan pour l’Obstacle et une enveloppe supplémentaire devrait être consacrée en 2022 à cette discipline.
 
Ces mesures visent à encourager le maintien des jeunes chevaux à l’entraînement en France, d’optimiser la répartition des intérêts entre les propriétaires, les éleveurs et les entraîneurs, de créer plus d’opportunités de courses pour les jeunes chevaux et enfin, d’améliorer l’attractivité de l’Obstacle auprès des parieurs. 
 
Dans le cadre de ces objectifs, plusieurs mesures entreront en application en 2021 : 
 
  • Distribution d’allocations aux 6e et 7e dans les courses Premium réservées aux chevaux de 3 ans à compter du 1er septembre 2021 et dans les courses réservées aux 4 ans et 4 & 5 ans dès le 1er janvier 2021. Cette mesure représente une augmentation des encouragements de 4,5% à 637 000 € et est complétée par 92 500 € pour les primes éleveurs.  
  • Revalorisation de 1,5% de la prime éleveur appliquée aux courses pour chevaux de 3ans, 4ans et 4 & 5ans pour un montant total de 467 000 €. L’objectif est d’inciter à garder plus de chevaux d’Obstacle élevés en France en compétition en France. Cette somme sera financée par une baisse équivalente des primes éleveurs versées lors de performances réalisées à l’étranger.  
  • Amélioration de la lisibilité pour les parieurs du programme de l’Obstacle par une nouvelle catégorisation des courses instaurant des catégories de Groupe à classe 5 à Groupe en Obstacle, dans la même logique que les courses de Plat.  
  • Création de nouvelles opportunités de courses pour jeunes chevaux d’Obstacle.