L’hippodrome de Deauville dote sa piste en sable fibré d’un éclairage
 

30/04/2021
Deauville, premier hippodrome de France entièrement éclairé en LED

Représentation du projet d’éclairage de la Piste en Sable Fibré de Deauville

L’hippodrome de Deauville sera le premier hippodrome de Galop français à se doter d’un nouvel éclairage en LED. A l’issue d’un appel d’offres public lancé en février 2021, France Galop a sélectionné la société Bouygues Énergies et Services, filiale du Pôle Énergies et Services de Bouygues Constructions. Les travaux d’installation des mâts d’éclairage démarreront en mai prochain et devraient durer six mois. La mise en service du nouvel éclairage est fixée à novembre 2021.
 
Cet éclairage LED sera économe en énergie (50% de moins que les éclairages classiques) tout en étant parfaitement adapté à la captation télévisuelle des courses se déroulant sur la piste en sable fibré. Son intensité pourra varier de 100% à 5 % entre les épreuves afin de limiter au maximum les nuisances visuelles à proximité de l’hippodrome.
 
Exploiter des créneaux horaires plus favorables sur le plan des paris hippiques

L’éclairage de la piste en sable fibré va offrir plus de flexibilité à France Galop pour construire son calendrier de courses, dans une logique d’optimisation des enjeux.

Des réunions de courses, qui débutaient tôt en hiver, pourront désormais couvrir les créneaux horaires plus porteurs pour les enjeux (14h-18h). Cela permettra également de programmer plus de courses après le Quinté. En novembre et décembre 2021, neuf réunions de courses sont positionnées à Deauville en prenant en compte l’utilisation du nouvel éclairage.
Enfin, durant le Meeting de Deauville Barrière, qui se déroule chaque année au mois d’août, une réunion par semaine pourra débuter en fin d’après-midi et se prolonger en soirée. Cet horaire devrait attirer aux courses un nouveau public, essentiellement constitué de vacanciers.

Mise en valeur de l’architecture normande de l’hippodrome

Le projet retenu par France Galop répond également à une attente de la Mairie de Deauville en matière de mise en valeur des bâtiments historiques de l’hippodrome. Les jours de courses, un nouvel éclairage soulignera les lignes élégantes des tribunes et les colombages des différents bâtiments dont les Balances qui bordent le rond du retour du cheval vainqueur.

Projet d’éclairage du bâtiment des Balances


Renforcer la sécurité du public et des professionnels sur l’hippodrome

Au-delà de la piste et des bâtiments, l’éclairage sera également un élément de sécurité pour se déplacer les jours de courses. Pour le public, l’éclairage sera renforcé sur les parkings extérieurs, les zones piétonnes de l’hippodrome et dans les tribunes. Et afin d’offrir un éclairage homogène non perturbant pour les chevaux et les jockeys, il sera déployé au rond de présentation, au rond des vainqueurs, ainsi que dans les boxes et les écuries pour l’entourage des partants.

Ce nouvel équipement et la mise en lumière des façades, s’inscrivent parfaitement dans le développement d’une offre de loisirs autour du cheval mené depuis des années par Deauville, tout en respectant les standards esthétiques de la station qui compte de nombreux bâtiments historiques.

Projet d’éclairage du Rond de présentation ( à gauche) et Projet d’éclairage du Parking public Saint-Arnoult (à droite)


En savoir plus sur France Galop

L’association France Galop a pour but d’encourager l’élevage et l’entraînement des chevaux de course grâce à la dotation des courses de plat et à obstacles ainsi que le versement de primes aux éleveurs et aux propriétaires de chevaux de galop. Dans ce cadre, elle organise et contrôle la filière des courses de Galop en France.

L’association est aussi garante de la régularité des courses que ce soit par le respect de l’application du code des courses ou par le contrôle des chevaux (aucune médication n’est tolérée dans les courses de Galop et 100 % des gagnants sont contrôlés).

France Galop gère les cinq plus grands hippodromes français (Auteuil, Chantilly, Deauville, ParisLongchamp et Saint-Cloud) et sur lesquels elle organise des grands prix de renommée internationale. Elle gère aussi trois centres d’entraînement dédiés aux chevaux de course : Chantilly, Deauville et Maisons-Laffitte.
 
Photos libres de droits pour les médias ICI