La filière des courses se portera partie civile à chaque fois qu’un cheval de courses de galop ou de trot sera victime d’actes de cruauté.

08/09/2020