Conseil d’administration du lundi 26 avril 2021

26/04/2021
Le Conseil d’administration s’est réuni en visioconférence ce lundi 26 avril 2021. Voici les principaux sujets abordés lors de cette réunion.
 
  • Projet d’éclairage de la Piste en Sable Fibré de Deauville

Les travaux d’installation en 2021 d’un éclairage de la piste en sable fibré de Deauville ont été présentés aux membres du Conseil d’administration. 

Deauville sera le premier hippodrome français à se doter d’un nouvel éclairage 100% en LED. A l’issue d’un appel d’offres public lancé en février 2021 par France Galop, la société Bouygues Énergies et Services, filiale du Pôle Énergies et Services de Bouygues Constructions, a été sélectionnée.

Les travaux d’installation des mâts d’éclairage de la piste en sable fibré (PSF) et de mise en lumière des bâtiments historiques de l’hippodrome démarreront en mai prochain. Ils devraient durer six mois et être terminés en novembre 2021.  

La création de cet éclairage de la PSF s’inscrit dans le cadre de la stratégie de développement des paris hippiques au galop. En effet, les réunions de courses d’hiver organisées par France Galop, souvent riches en partants et attractives pour les parieurs, débutaient tôt pour se terminer avant la tombée de la nuit. Désormais, elles pourront se dérouler sur des horaires beaucoup plus porteurs sur le plan des enjeux. Avec davantage de courses disputées après le Quinté, programmé quotidiennement à heure fixe, France Galop va pouvoir développer de façon substantielle le chiffre d’affaires de ces réunions d’hiver. En novembre et décembre de cette année, le calendrier comptera neuf réunions éclairées. D’autres optimisations sont identifiées pour le premier trimestre 2022.
 
  • Renforcement du marketing de l’offre pour France Galop
 
Les principaux axes du plan marketing ayant pour objectif d’accroître les enjeux sur les courses de Galop et la marge dégagée ont été présentés lors du Conseil d’administration.

Cette stratégie est bâtie sur trois axes :
 
  • Capitaliser sur les grands prix à forte notoriété : par exemple le Grand Steeple-Chase de Paris, le Prix de Diane Longines et le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe qui célèbrera cette année sa 100e édition.
 
  • Créer de nouveaux rendez-vous à l’image du lancement ce mardi 27 avril des « Samedis d’Auteuil », à l’occasion de 7 samedis du 8 mai au 19 juin. Les réseaux sociaux de France Galop proposeront « d’embarquer au cœur de l’Obstacle » grâce à un nouveau dispositif digital en direct conçu autour de contenus immersifs, d’interviews de professionnels et d’informations utiles aux parieurs et à ceux qui veulent se passionner pour l’Obstacle.
 
  • Traiter les irritants : France Galop s’attache à améliorer la diffusion de l’information sur les courses (mise en ligne de la photo finish, communication sur les décisions des Commissaires de courses, etc.), mener des actions pour augmenter le nombre de partants et prendre en compte les freins éventuels aux paris.
 
  • Point sur l’activité des paris et le retour du grand public sur les hippodromes
 
A fin mars, les paris hippiques sont en retrait de -17% par rapport à 2019 (nota : l’année 2019 est prise en référence puisqu’en 2020, toutes les courses avaient été annulées à partir de la mi-mars pour une durée de deux mois). Compte tenu du nombre élevé de points de vente encore fermés, cette performance témoigne d’une véritable résilience de l’activité qui parvient à progresser chaque mois dans le réseau et poursuit sa croissance sur le online. Si les chiffres enregistrés sont meilleurs que ne le laissait craindre la situation, l’impact en terme de marge demeure fortement négatif et continue d’inciter France Galop à la plus grande prudence pour les mois à venir.  

Par ailleurs, dans l’espoir d’annonces gouvernementales permises par l’amélioration progressive de la situation sanitaire, France Galop et LeTROT ont adressé un courrier au Ministère de l’Agriculture pour demander le retour du grand public sur les hippodromes, actuellement exploités à huis clos.

Une autorisation pour une jauge de 3 000 personnes est espérée dans un premier temps.

France Galop et LeTROT ont fait valoir que depuis le début de la pandémie, la filière des courses hippiques a démontré sa capacité à respecter les mesures sanitaires et à faire appliquer un cahier des charges rigoureux pour le huis clos : port du masque obligatoire en permanence, respect des distances, déclaration du personnel présent, etc. Les dernières annonces gouvernementales sont encourageantes.
 
  • Appel à manifestation d’intérêt pour l’hippodrome de Maisons-Laffitte
 
Dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt, lancé en janvier 2021, conjointement par France Galop et la ville de Maisons-Laffitte, plusieurs candidats ont présenté leurs pistes pour l’exploitation de l’hippodrome de Maisons-Laffitte. France Galop et la Ville doivent désormais travailler au lancement d’un appel à projets dont le ou les lauréats pourraient être connus en fin d’année.  
 
  • Axelle Nègre de Watrigant, administratrice de France Galop, présente en vidéo le Conseil d’Administration du lundi 26 avril. Lien vers la vidéo ICI