Conseil d’administration du 17 mai 2021

17/05/2021
Le Conseil d’administration s’est réuni en visioconférence ce lundi 17 mai 2021. Voici les principaux sujets abordés lors de cette réunion.
 
  • Retour du public sur les hippodromes
Après avoir organisé pendant près d’un an les courses à huis clos dans le respect des contraintes sanitaires, les hippodromes vont enfin pouvoir rouvrir leurs portes au public selon le calendrier fixé par les autorités gouvernementales. Lors de chaque réunion, l’accès du grand public sera autorisé sur les hippodromes dans la limite de la jauge en vigueur et il sera demandé à tous de respecter les gestes barrières dont le port du masque.

Dans un premier temps, à compter du 19 mai prochain, un maximum de 1.000 spectateurs pourra être autorisé.


A l’occasion du week-end du Grand Steeple-Chase de Paris (les 22 et 23 mai) et du dimanche du Prix du Jockey Club (le 6 juin prochain), France Galop a décidé de réserver la jauge des 1.000 personnes aux professionnels et acteurs des courses et à leurs accompagnants qui n’ont plus eu l’opportunité de suivre les performances de leurs chevaux sur les hippodromes depuis fin octobre.

Ainsi, l’accès à l’hippodrome d’Auteuil les samedi 22 et dimanche 23 mai sera possible sur présentation d’une invitation (la carte France Galop ne permettra pas la délivrance d’un titre d’accès). Les demandes d’invitations doivent être adressées à relationsmembres@france-galop.com (dans la limite de 3 invitations maximum par membre France Galop agréé).

Dans un second temps, dès le 9 juin, le calendrier gouvernemental prévoit une jauge pouvant atteindre jusqu’à 5.000 spectateurs sur présentation d’un pass sanitaire. Les modalités précises d’accès aux hippodromes, particulièrement à l’occasion du Prix de Diane Longines (le dimanche 20 juin à Chantilly), seront définies après la publication des prochains décrets.  

France Galop se réjouit de retrouver prochainement tous les spectateurs et notamment les turfistes sur ses hippodromes, ces sites en plein air étant particulièrement adaptés à une situation sanitaire qui reste sous surveillance.
 
  • Présentation des comptes 2020 de France Galop
Les comptes 2020 de France Galop ont été arrêtés par les administrateurs. Ils devront ensuite être approuvés par le Comité lors de sa prochaine réunion le 21 juin.

L'exercice 2020 a été marqué par l’impact de la crise sanitaire (2 mois d’arrêt des courses, fermeture d’une partie importante du réseau physique du PMU et une baisse globale des enjeux de 13,3% en 2020).

Malgré cette baisse significative des revenus issus des paris hippiques et la quasi absence des recettes commerciales de France Galop (location et organisation d’événements hors jours de courses sur les hippodromes, billetterie, sponsoring, etc.), l'association est parvenue à présenter un résultat d’exploitation proche de l'équilibre.

Le Conseil d’administration souligne que ce résultat est notamment le fruit des efforts des propriétaires et acteurs des courses qui ont vu les encouragements distribués baisser de près de 20% par rapport à 2019, principalement du fait de l'arrêt des courses pendant 2 mois.

Toutefois, au vu des résultats 2020 meilleurs qu’anticipés initialement, France Galop a procédé à la distribution d’un complément de 15 M€ d’allocations couvrant la période mi-mai (reprise des courses) à fin décembre 2020. Dans ces conditions, la baisse des encouragements sur cette période a été contenue à -5,7%.

Ce résultat intègre également de très importantes baisses de charges de fonctionnement, (dont le chômage partiel), réalisées par France Galop et plus largement dans toutes les structures de l'Institution, à commencer par le PMU, mais aussi le GTHP et Equidia.

Compte tenu des mesures de confinement et du couvre-feu depuis le début de l’année, l’exercice 2021 sera lui aussi fortement pénalisé par la crise sanitaire.
 
  •  Point sur l’activité des paris
 
A fin avril, les paris hippiques restent en retrait de -16% par rapport à 2019 (nota : l’année 2019 est prise en référence puisqu’en 2020, toutes les courses avaient été annulées à partir de la mi-mars pour une durée de deux mois). Compte tenu du nombre élevé de points de vente encore fermés (près de 3.100 en avril), cette évolution témoigne d’une véritable résilience de l’activité. Celle-ci parvient à progresser chaque mois par rapport au précédent dans le réseau. Pour sa part, l’activité online consolide un taux de croissance fort (+75% à fin avril vs 2019) grâce à la stratégie mise en place.

Le Conseil d’administration note également que les perspectives sont désormais plus encourageantes avec la réouverture prochaine des bars, cafés et restaurants même si elle sera progressive. A compter du 9 juin, les points de vente actuellement fermés devraient reprendre leur activité avec des contraintes de jauge et de service imposées qui pèseront sur l’enregistrement des paris hippiques. A partir du 30 juin, sauf évolution très défavorable sur le plan sanitaire, les points de ventes PMU devraient retrouver un mode de fonctionnement proche de la normale.
 
  • Présentation en vidéo du Conseil d’administration
Louis de Bourgoing, administrateur de France Galop, présente en vidéo le Conseil d’administration du lundi 17 mai 2021. Lien Youtube : https://youtu.be/OH3XtZ9EJnA