Complément d’encouragements au titre de l’année 2020

14/01/2021
Boulogne Billancourt, le lundi 11 janvier 2021 - Au terme de l’année 2020, l’enveloppe d’encouragements à la charge de France Galop aura été de 185 millions d’euros contre 248 millions initialement prévus au budget. Cette baisse de 25% résulte de la période de deux mois d’arrêt des courses lors du premier confinement et d’une diminution des allocations à compter de la reprise le 11 mai jusqu’au 31 décembre.
 
Pour mémoire, à l’exception des courses PMH et des courses dotées de moins de 19.000€ à Paris et 15.000€ en régions, l’ensemble du programme des courses de galop a subi une baisse d’allocations.
 
A la fin du mois d’août, le Conseil d’administration de France Galop se prononçait pour qu’un éventuel résultat positif à la fin de l’année soit redistribué sous forme d’encouragements pour compenser partiellement la baisse appliquée à partir du 11 mai. Le montant de ce complément pour l’exercice 2020 devrait au moins être égal à 8 millions d’euros. Il doit toutefois être confirmé à la lumière des dernières estimations de résultat du PMU et de France Galop tenant compte de l’activité du mois de décembre.
 
Toutes les courses disputées depuis le 11 mai 2020 dont l’allocation a dû faire l’objet d’une baisse seront donc revalorisées dans les prochaines semaines. Les allocations augmenteront exactement dans les mêmes proportions quelles que soient les courses concernées.  Les primes aux propriétaires et les primes aux éleveurs qui sont indexées sur les allocations s’en trouveront donc elles aussi revalorisées.
 
Compte tenu du volume à traiter, cette distribution interviendra sur la deuxième quinzaine de janvier. Il faut en effet attendre la clôture annuelle des comptes professionnels programmée le 12 janvier puis procéder à l’invalidation de plus de 3200 courses avant de recalculer les allocations et primes sur toutes ces épreuves. Au total, cela représente plus de 2 millions d’écritures comptables à modifier. Concrètement, ces écritures seront imputées sur le relevé de compte de janvier et se matérialiseront par l’annulation des écritures initialement passées entre le 11 mai et le 31 décembre et la passation de nouvelles écritures pour les courses concernées.
 
Cette revalorisation de l’ensemble des gains de courses (allocations, prime propriétaire et prime éleveur), qui bénéficiera à tous les propriétaires, éleveurs, entraineurs et jockeys des courses concernées, se substituera à la réévaluation annuelle de la prime propriétaire, dont l’enveloppe est déjà dépassée.