Jeudi 15 septembre 2016

Transfert des réunions d’Obstacle d’Enghien vers Compiègne dès 2017

Dans le cadre de la présentation du projet d’entreprise France Galop 2020, le Conseil d’administration de France Galop, réuni le 12 septembre 2016, s’est prononcé sur l’un des principaux volets et a voté à l’unanimité (moins une abstention) le transfert de l’essentiel des 18 réunions d’Obstacle d’Enghien vers l’hippodrome de Compiègne à compter de la saison 2017. L’Hippodrome de Compiègne deviendra ainsi le deuxième pôle d’Obstacle en région parisienne, derrière Auteuil.

Le Conseil de l’Obstacle de France Galop du 11 juillet dernier, présidé par Jean d’Indy, s’était consacré à l’étude des deux options : celle d’un transfert à Maisons-Laffitte et celle s’appuyant sur des hippodromes existants. C’est à cette occasion que de nombreux professionnels avaient cité l’hippodrome de Compiègne comme étant le mieux à même d’accueillir l’essentiel des réunions d’Enghien, dans le cas d’un scénario utilisant des parcours déjà en place. 

Sur cette base, le transfert à Compiègne a été préféré tant sur le plan économique que technique à l’aménagement d’un parcours d’obstacles sur l’hippodrome de Maisons-Laffitte.

En effet, le report sur Compiègne présente l’avantage d’être opérationnel à court terme. D’autre part, dans un contexte économique tendu pour la filière hippique, cette décision permettra à France Galop de réaliser une économie annuelle plus importante que celle estimée dans l’hypothèse d’un transfert des courses à obstacles à Maisons-Laffitte sur une piste qui devrait être créée après des mois de travaux.

L’hippodrome de Maisons-Laffitte continuera à proposer un programme de courses de Plat spécifique, notamment grâce à sa piste en ligne droite, la plus longue d’Europe.