Jeudi 5 avril 2018

Tour d’horizon de France Galop avec l’Association nationale des Turfistes

Une délégation de l’Association Nationale des Turfistes, composée de ses vice-présidents Alain Kuntzmann et Sébastien Lambert, ainsi que de Patrick Fellous, présent en sa qualité de membre de l’ANT, a été reçue jeudi 5 avril par les vice-présidents de France Galop, Jean-Pierre Colombu et Jean d’Indy, Henri Pouret, directeur général adjoint chargé de la Direction opérationnelle des courses, Hugues Girard, chargé de mission auprès de la Direction générale et Charlotte Thibault, responsable du Département « Organisation et services au public », pour évoquer un certain nombre de sujets d’actualité.

En préambule, il a été rappelé de part et d’autre le rôle nécessaire d’une concertation régulière avec le public des courses hippiques, tant au niveau du PMU que des sociétés organisatrices de courses. Des réunions de ce type devront être organisées autant de fois que nécessaire.

Lutte antidopage

A la demande de l’Association Nationale des Turfistes, Henri Pouret, a fait un descriptif détaillé des procédures relatives :

  • au contrôle anti-doping ;
  • au développement de la coopération internationale entre les autorités hippiques des principaux pays, pour faciliter les contrôles à l’entraînement, qui sont de plus en plus nombreux, en France comme à l’étranger ;
  • au traitement par le laboratoire de la Fédération nationale des courses hippiques des prélèvements effectués dans de nombreux pays étrangers, notamment en Espagne ;
  • au renforcement des contrôles sur la procédure avec l’introduction prochaine d’un huissier dans le processus de levée de l’anonymat en cas de prélèvement positif.

Certains détails de ces dispositifs n’étaient pas connus des membres de l’ANT, qui se sont félicités de leur mise en œuvre. Ils ont estimé que cette procédure éprouvée méritait de faire l’objet d’une certification.

Remplacement des professionnels sanctionnés

Les représentants de l’ANT ont par ailleurs évoqué les règles de remplacement d’un entraîneur suite à une suspension de son agrément dans le cadre d’une procédure disciplinaire. Ils ont insisté sur l’image extrêmement négative que pouvait donner le sentiment de recours à des « prêtes noms ». Il s’agit là d’un sujet important qui doit à la fois tenir compte de ces éléments d’images mais aussi des règles de droit commun et de la protection des propriétaires. Un certain nombre de pistes ont été évoquées et vont être étudiées.

Cependant, il faut bien comprendre que le pouvoir des commissaires de France Galop ne peut s’exercer en dehors de leur propre juridiction, à savoir les enceintes réservées : centres d’entraînement, écuries, balances, rond de présentation, etc. L’interdiction de pénétrer sur un hippodrome relève du droit commun et échappe au périmètre d’activité des commissaires de France Galop.

ParisLongchamp et Auteuil

A la veille de la reprise des courses à ParisLongchamp, un point a été présenté par Charlotte Thibault, en insistant notamment sur les nouvelles infrastructures d’accueil, de prise de paris et d’information aux parieurs, de restauration mise à la disposition des turfistes, etc.

Il a aussi été rappelé que les espaces ouverts aux turfistes étaient mieux équipés que par le passé, qu’ils étaient clos et chauffés lorsque cela était nécessaire, que la plupart des zones premium étaient disponibles à l’achat, que les trajets sur le site avaient été optimisés et travaillés pour faciliter les flux, et notamment les transferts entre le rond de présentation et les tribunes côté pistes.

D’autre part, ParisLongchamp a été conçu de manière à être modulable en fonction de la taille des publics, très variable selon que l’on court en semaine ou un dimanche de Grand Prix. Les structures d’accueil conçues en appoint permettront d’absorber les flux les plus importants lors des principaux rendez-vous du calendrier, sans hypothéquer la convivialité des réunions du quotidien.

Il a été convenu qu’après plusieurs journées de courses sur l’hippodrome de ParisLongchamp, en tout état de cause avant l’été, une nouvelle réunion avec les représentants de l’ANT serait organisée autour de ce dossier.

En marge de ce dossier, il a été indiqué que divers travaux d’amélioration des conditions d’accueil du public étaient en cours d’étude pour Auteuil avec notamment la rénovation complète d’une zone publique dans la tribune située à proximité du rond de présentation, afin de pouvoir recevoir les spectateurs dans des conditions confortables et modernes. La tribune située près du Pavillon serait ouverte lors des principales journées du calendrier. Dans le même esprit, des travaux d’amélioration des terrasses jouxtant le restaurant Karly Flight, le long du rond de présentation, sont également prévus.

Agenda

Rendez-vous est donc pris avec l’ANT avant l’été avec à l’ordre du jour un premier retour d’expérience du public des courses à ParisLongchamp.