Mardi 29 mai 2018

QIPCO PRIX DU JOCKEY CLUB 
 LA COURSE QUI FAIT LES ETALONS

Dimanche 3 juin, l’hippodrome de Chantilly accueille le QIPCO Prix du Jockey Club, une course de Groupe 1 qui sacrera le meilleur poulain européen né en 2015.

Le « Derby français » a été disputé pour la première fois en 1836. On le surnomme Derby parce que ce vocable désigne les meilleures courses de 3ans à peu près partout dans le Monde. Le Prix du Jockey Club est un des tous premiers Derbies de la Planète, une épreuve majeure au niveau international sur le plan de l’élevage. Elle a révélé dans le passé des étalons ayant eu une influence majeure sur l’élevage du pur-sang dans le monde entier. Dans les années récentes, ces étalons portent les noms de Lope de Vega, Le Havre, Lawman, Shamardal, Dalakhani ou encore Montjeu… Mais aussi, en remontant encore plus dans le passé, les noms de Darshaan, Bering, Suave Dancer, Caerleon… Tous ces étalons continuent d’apparaître dans les pedigrees (arbres généalogiques) des meilleurs chevaux du monde et ont contribué, ou contribuent encore, à l’amélioration de la race du pur sang anglais. Car c’est là la mission première du QIPCO Prix du Jockey Club et des courses classées « Groupe 1 » (le top niveau mondial) : l’amélioration. Toujours plus vite, toujours plus haut, toujours plus fort, voilà les moteurs de l’élevage du pur sang !

À l’issue du second forfait, mardi matin, 21 poulains étaient encore en lice. Les partants probables et les engagements supplémentaires seront enregistrés mercredi matin à 11h30.

Un magnifique duel en vue en 2018, entre l’entraîneur de Pau (Jean-Claude Rouget)…

En 2018, le spectacle sera au rendez-vous dans le cadre unique de Chantilly à l’occasion de ce QIPCO Prix du Jockey Club. Un duel passionnant est annoncé. Celui entre Olmedo (qui appartient à l’Espagnol Antonio Caro et au Français Gérard Augustin-Normand) et Study of Man (propriété de la famille Niarchos, sous leur entité irlandaise Flaxman Stables).

Olmedo, qui est préparé dans l’antenne deauvillaise de Jean-Claude Rouget, lequel va tenter de réaliser un exploit : remporter pour la troisième année consécutive le QIPCO Prix du Jockey Club ! En 2016, il s’imposait avec Almanzor, qui portait les couleurs d’Antonio Caro et de Gérard Augustin-Normand comme Olmedo. Et en 2017, Jean-Claude Rouget gagnait à nouveau avec Brametot, copropriété des Qataris d’Al Shaqab Racing et de… Gérard Augustin-Normand, toujours lui !

Study of Man est entraîné à Chantilly par Pascal Bary. L’entraîneur a déjà remporté le Prix du Jockey Club à cinq reprises. En 1994, avec Celtic Arms, en 1996 avec Ragmar et en 2004 avec Blue Canari, pour les couleurs de Jean-Louis Bouchard, ainsi qu’en 1998 avec Dream Well (association entre Jean-Louis Bouchard et la famille Niarchos) et en 2002 avec Sulamani pour la famille Niarchos.

… et ceux de Chantilly (Pascal Bary et Fabrice Chappet)

Ce QIPCO Prix du Jockey s’annonce comme une grande édition pour Pascal Bary. Pour la famille Niarchos, il présente Study of Man, un fils du champion étalon japonais Deep Impact qui descend de Miesque, une des plus grandes championnes de tous les temps qui appartenait précisément à la famille Niarchos. Mais Pascal Bary aura aussi un partant pour Jean-Louis Bouchard, avec Naturally High, un poulain très prometteur à la magnifique pointe de vitesse. Il va tenter de franchir un nouveau cap ce dimanche face aux meilleurs poulains de sa génération…

Fabrice Chappet, aussi installé à Chantilly, a trois pensionnaires encore engagés dans ce QIPCO Prix du Jockey Club. Tous ont de très belles chances à défendre. Intellogent est fils d’Intello qui remporta ce Prix du Jockey Club en 2013. Il reste sur un succès dans le Prix de Guiche, une course préparatoire de référence pour le Jockey Club. Dice Roll reste sur une troisième place dans The Emirates Poule d’Essai des Poulains, Groupe 1 pour poulains de 3 ans sur 1.600 mètres. C’est un très bon poulain et, s’il arrive à tenir les 2.100 mètres du QIPCO Prix du Jockey Club, il sera redoutable. Fabrice Chappet compte enfin sur Stable Genius, le moins titré des trois. La distance de 2.100 mètres devrait beaucoup plaire à ce poulain doté d’une pointe de vitesse redoutable.

Mais attention, il faudra se méfier des chevaux entraînés dans d’autres pays d’Europe. Avec Rostropovich (un fils du meilleur cheval de tous les temps : Frankel), l’entraîneur irlandais Aidan O’Brien va tenter de remporter son tout premier QIPCO Prix du Jockey Club… Il a tout gagné partout dans le monde, mais jamais notre Jockey Club !

Photos : http://media.france-galop.com/prix-du-jockey-club-2/
Vidéos : https://www.youtube.com/playlist?list=PLxRhgI1I4XftN6h9RDfGKsgQOIiEZDZ2a
Accréditation : https://fg.accesspoint.fr/formulaire/francegalop-accreditation2018