Dimanche 17 juin 2018

Prix de Diane Longines : Triomphe de l’anglaise Laurens

Prix de Diane Longines : Triomphe de l’anglaise Laurens

Laurens (Siyouni) a remporté le Prix de Diane Longines (Gr1) ce dimanche à Chantilly, faisant briller l’entraînement anglais de Karl Burke mais aussi l’élevage français, celui de François-Melchior Mathet. La pouliche avait déjà remporté le The Gurkha Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1) et a donc réalisé un difficile doublé, pas réalisé depuis Sarafina en 2010.

Laurens s’est montrée très dure pour résister à la belle fin de course de Musis Amica (Dawn Approach), prise de vitesse pendant la majorité du parcours, et à cellle d’Homérique (Exchange Rate), supplémentée pour participer à la course. L’irlandaise Happily (Galileo), qui s’est faufilée à la corde, prend une proche quatrième place, devant With You (Dansili).

Comment elles ont couru

1re – Laurens : Est bien partie, malgré son numéro 12 dans les stalles, pour se retrouver dans le groupe de tête. A évolué au côté de l’animatrice Luminate tout en se montrant allante en début de course. A toujours galopé avec des ressources avant de passer à l’attaque à l’entrée de la ligne droite. Très courageuse, elle a pris l’avantage à trois cents mètres du but et elle a répondu à toutes les attaques.

2e – Musis Amica : Très mal partie, s’est montrée froide dans le parcours, en dernière position, à plusieurs longueurs du peloton. A fait un remarquable effort dans la ligne droite en pleine piste pour remonter tout le peloton et accrocher la deuxième place.

3e – Homérique : S’est bien élancée et a galopé parmi les premières, tout en tirant du fait d’une allure pas assez rythmée pour elle. A produit un bel effort dans la ligne droite, faisant illusion pour un meilleur classement pour finalement se classer troisième.

4e – Happily : A galopé d’abord derrière les animatrices puis au centre du peloton. A eu un beau passage à mi-ligne droite plongeant à la corde pour venir lutter pour la victoire. A dû se contenter de la quatrième place à la photo.

5e – With You : A évolué au centre du peloton avant de produire une belle accélération dans la ligne droite pour venir lutter pour les premières places. Malgré une belle défense, a dû se contenter de la cinquième place.

6e – Lady Athena : Partie à son rythme, a galopé dans la seconde moitié du peloton avant de produire un bel effort dans la ligne droite pour se classer sixième.

7e – Shahnaza : A galopé au centre du peloton au côté d’Happily. Est venue sur la ligne de tête à mi-ligne droite, mais n’a pu enclencher dans les cent derniers mètres pour contrer les attaques.

8e – Soustraction : Parmi les dernières, a accéléré en pleine piste pour venir avec les animatrices dans la ligne droite, avant de rester dans son action.

9e – Barkaa : A galopé sur une troisième ligne à la corde mais n’a pu se montrer menaçante dans la ligne droite.

10e – Castellar : Est bien partie et a évolué dans le dos de l’animatrice Luminate, tout en se montrant un peu tendue. A tenté de venir à la corde et une fois qu’elle a eu les coudées franches, n’a pas été capable de progresser.

11e – Amazing Lips : A galopé dans la seconde moitié du peloton sans pouvoir se rapprocher dans la phase finale.

12e – Luminate : A produit un effort important pour venir prendre les commandes de la course et effacer son numéro 1 dans les stalles. A vite cédé dans la ligne droite.

13e – Assonance : A galopé au sein du peloton sans pouvoir se rapprocher dans la ligne droite.

Les réactions des entourages

Karl Burke (entraîneur de Laurens, 1re)

« Laurens a été extrêmement bien montée. Son jockey n’a jamais paniqué. Il a laissé rouler la pouliche. C’est une super pouliche, une battante. Elle était peut-être sous-estimée, mais avec tout ce qu’elle a fait… Elle a montré sa dureté aujourd’hui. C’est la victoire d’une équipe. On ne gagne pas de grande course sans une grande équipe. Il faut remercier Lucy qui s’occupe d’elle tous les matins. »

Patrick-Joseph McDonald (jockey de Laurens, 1re)

«  Elle a été magnifique. Elle a fait tout ce que je lui ai demandé. J’ai attendu toute ma carrière d’avoir une pouliche comme ça. Il y a quelques années, j’étais encore jockey d’obstacle. Mais j’ai toujours eu confiance en moi. Dans ce métier, il faut avoir les chevaux et les gens qui vous font confiance. Et aujourd’hui, je veux remercier ceux qui m’ont fait confiance. Vous ne pouvez pas savoir à quel point c’est important pour moi. »

John Dance (propriétaire de Laurens, 1re)

« C’est une pouliche incroyablement bonne. Elle a un cœur plus gros qu’elle. Elle est incroyable. Ca a été dur pour moi dans les 400 derniers mètres… Mon cœur s’est arrêté de battre. Mais elle est tellement dure… Elle bat toujours ce qu’elle a à battre. Cette semaine, elle n’était pas la favorite. Mais elle a montré tout son talent aujourd’hui. Maintenant, nous allons peut-être courir les Oaks d’Irlande, mais elle vient d’avoir trois courses dures. Donc nous allons peut-être attendre les Yorkshire Oaks en août. Et nous reviendrons peut-être en France pour l’Arc. »

Lisa-Jane Graffard (représentante du propriétaire de Musis Amica, 2e)

« C’est une pouliche très froide. Je pense que Mickaël doit être plus fatigué qu’elle… Elle a un gros changement de vitesse, c’est ce qui fait qu’elle a terminé de cette manière. Elle nous a donné des frissons aujourd’hui et nous sommes passés par beaucoup d’émotions en peu de temps. »

Mickaël Barzalona (jockey de Musis Amica, 2e)

« Elle s’est montrée encore très froide. Mais elle s’est parfaitement ressaisie pour bien finir sa course. C’est son tempérament. Elle s’économise et vient bien finir. Le programme logique, c’est le Prix Vermeille sur 2400m. »

Francis-Henri Graffard (entraîneur d’Homérique, 3e)

« On a crié toute la ligne droite ! Nous sommes toujours déçus d’être battus car nous aimons gagner, mais la pouliche court très bien. Je suis soulagé car je vous avouerais que c’est stressant d’arriver sur le Diane avec une jument sans expérience comme elle. Aujourd’hui les chevaux ne revenaient pas de derrière, c’est pourquoi j’ai demandé à Pierre-Charles Boudot de la monter de manière plus offensive, contrairement à ses parcours précédents. Elle est bien sortie et elle a eu un parcours en or, mais à la fin elle n’a fait que pousser la gagnante qui est très dure. »

Steve Burgraaf (propriétaire d’Homérique, 3e)

« C’est un moment fantastique. Je suis plein de joie et plein de tristesse de ne pas avoir gagné. Courir un Diane, c’est très rare. Je me rends compte de la chance que j’ai, avec ma femme. Elle nous a donné le courage de la supplémenter. Jamais elle n’avait été aussi bien. Peut-être qu’on la reverra sur 2400m, certainement en octobre… C’était un peu contre nature de courir près de la tête. Pierre-Charles (Boudot) a été obligé de la reprendre. On a peut-être brûlé un peu de carburant… Un Diane, cela se joue dans des détails. Mais on aura notre revanche. Vous n’avez encore fini d’entendre parler d’elle ! »

Aidan O’Brien (entraîneur de Happily, 4e)

« Happily court bien. Nous sommes satisfaits. Elle change bien de vitesse. Beaucoup d’options sont possibles pour elle et nous n’avons pas encore fait notre choix. »

Freddy Head (entraîneur de With You, 5e)

« La pouliche court bien. Elle a semblé pouvoir gagner mais n’a pas eu le changement de vitesse pour s’imposer. »