Lundi 22 octobre 2018 – Réunion du Comité de France Galop

Lundi 22 octobre 2018 – Boulogne-Billancourt
Réunion du Comité de France Galop

 
Les membres du Comité de France Galop se sont réunis lundi 22 octobre 2018 au siège de France Galop à Boulogne-Billancourt.
Le président Edouard de Rothschild a invité pour l’occasion Cyril Linette, accompagné de la nouvelle directrice de la communication du PMU, Charlotte Pasternak, pour un point d’étape sur l’activité des paris. Le directeur général du PMU a ensuite présenté les orientations de sa politique et sa stratégie marketing.
 
Intervention du Président
 
Le président Edouard de Rothschild a ensuite souhaité « revenir sur les évènements marquants de ces derniers mois mais aussi sur notre façon d’aborder l’avenir. »
Au cours de son allocution, il a admis que la stratégie de reconquête entamée par le PMU comportait des risques, mais que « l’absence de prise de risque aujourd’hui serait le pire danger que pourrait courir notre secteur. » Il a également rappelé que les modifications apportées au calendrier Premium 2019 n’entraîneraient aucune suppression d’épreuve. Les sociétés de courses seront quant à elles confortées s’agissant du niveau d’intéressement perçu des sociétés-mères : « l’évolution du nombre de premium n’aura pas d’incidence sur la rémunération des sociétés concernées et à partir de 2020, j’ai exprimé mon souhait que nous mettions au point, de manière concertée, un modèle de rémunération qui ne soit pas directement indexée sur le nombre de réunions dites premium », a-t-il poursuivi.
En évoquant la participation de l’Etat au renouveau de l’hippisme, Edouard de Rothschild a noté que cette aide ne se ferait pas sans contrepartie. « L’Etat participera à la transformation si nous mettons en place un système crédible et professionnel », a-t-il conclu sur ce sujet avant de déclarer : « L’avenir ne se construit pas seulement sur des plans d’économie. Le développement des activités à ParisLongchamp aura permis à France Galop de dégager une marge additionnelle de 3M€ sur l’année 2018. Le redressement des comptes de France Galop n’est donc pas qu’une affaire de charges. » Cette expérience amène Edouard de Rothschild à parier sur l’avenir : « ce projet amorce aussi un véritable changement de culture et d’organisation au sein de France Galop et les autres hippodromes bénéficieront de cette expérience, à commencer par Auteuil pour lequel nos équipes ne manquent pas de projets pour 2019. »
 
Bilan du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe 2018
 
Directeur Commercial & Marketing, Fabrice Favetto-Bon a présenté un bilan objectif du week-end du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe.
Les indicateurs commerciaux sont tous au vert. On chiffre l’assistance à 44 852 spectateurs sur les deux journées de courses, dont 54% d’entrées payantes. 59% des ventes web ont été faites de l’étranger, dont ¾ au Royaume-Uni. Le chiffre d’affaires estimé à 3,4 millions d’euros permet de limiter les pertes à 274 000 €. En 2015, dernière année d’Arc à Longchamp, le résultat d’exploitation affichait une perte de plus de 2 millions d’euros. Les charges ont globalement reculé de 7% tandis que les recettes progressent d’environ 70%.
Cette meilleure productivité ne doit pas se faire au détriment de l’accueil réservé au public. La clientèle britannique, par exemple, découvrait le site et certains services -accès aux bars, aux points de paris et aux sanitaires- sont à améliorer à la lumière de cette première expérience. Une enquête de satisfaction en ligne a commencé mais dès aujourd’hui, les services de France Galop traitent toutes les réclamations et une offre commerciale adaptée à chaque client sera proposée.
Pour l’édition 2019, Fabrice Favetto-Bon souhaite poursuivre la recherche de rentabilité de l’événement en continuant d’améliorer l’expérience spectateur sur le site et la stratégie de communication autour du week-end.
 
Élections 2019
 
Le Comité a approuvé les modifications du code électoral rendues nécessaires pour la mise en œuvre du vote « par voie électronique, à distance, via une interface internet, pour les élections du prochain comité de France Galop, fin 2019.
En 2019, les listes de candidats devront être déposées au siège jusqu’au lundi 7 octobre (lendemain du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe) à midi. Les professions de foi continueront d’être acheminées aux électeurs par voie postale au plus tard le 25 octobre en plus d’être mises à disposition sur le site internet de France Galop à partir du vendredi 11 octobre.
Les opérations de vote électroniques dureront du lundi 4 novembre à 9 heures au vendredi 15 novembre à midi.
La gestion du vote électronique, qui sera réalisé sous huissier, a été confiée à Election-Europe, une entreprise francilienne qui travaille avec la plupart des grands groupes du pays et compte plus de 500 clients dont la moitié du CAC40. Election-Europe organise aussi des élections gouvernementales et ordinales (avocats, pharmaciens, infirmiers, architectes).
C’est cette société qui, avec le prestataire Edipost, acheminera aux électeurs, par la poste, les codes personnels nécessaires au vote.
 
Commission électorale
 
Sur proposition d’Edouard de Rothschild, le comité a approuvé la composition de la commission électorale. Elle sera présidée par Pierre-Yves Lefèvre, entouré de Amaury de Lencquesaing, Gérald Hovelaque, Me Jean-Daniel Bretzner et Me William Feugère.