Mercredi 27 décembre 2017

FOYER DE RHINOPNEUMONIE A FORME NERVEUSE A CAGNES-SUR-MER

Le foyer de Rhinopneumonie à forme nerveuse déclaré dans l’une des écuries de Cagnes-sur-Mer reste sous surveillance sanitaire étroite.

Le cheval malade et isolé à la clinique vétérinaire depuis les premiers symptômes reste dans un état stationnaire satisfaisant. Les 3 chevaux fiévreux placés en isolement présentent une fièvre intercurrente sans aucun autre symptôme.

Les autres chevaux de l’effectif vont bien, mais sont conservés au repos et ne peuvent courir par précaution.

Tous les chevaux de l’écurie ont été prélevés dans le cadre de la surveillance sanitaire.

Les précautions prises tant par le personnel de l’hippodrome que par les entraîneurs présents sur le site et les équipes vétérinaires ont permis la poursuite du meeting.

Nous vous rappelons les précautions à prendre sur le site de Cagnes-sur-Mer :

– Respecter les mesures d’isolement prises autour des boxes,

– Eviter le plus possible les contacts entre chevaux des différents effectifs,

– Surveiller la température des chevaux qui présentent des signes de fatigue ou un manque d’appétit,

– Désinfecter régulièrement les boxes et le matériel que vous utilisez,

– Eviter autant que possible les passages des personnes entre les différents effectifs. Les personnes qui travaillent dans différentes écuries doivent commencer par les écuries indemnes et terminer leurs travaux par l’écurie où le cas a été constaté,

– Respecter les consignes données par le personnel de l’hippodrome et les vétérinaires,

– Aucun cheval ne sera autorisé à changer de box, sauf pour être placé en isolement à la clinique vétérinaire,

– Signaler toute anomalie constatée à votre vétérinaire.

Il est demandé aux entraîneurs présents sur le site de Cagnes s/Mer et qui finissent le meeting de prendre toutes les précautions nécessaires pour rejoindre leur établissement d’entraînement:

– nettoyage et désinfection du camion et du matériel avant le départ et, dans la mesure du possible, isolement des chevaux transportés par rapport à ceux qui étaient restés dans l’établissement.

– Mise en place d’une surveillance des chevaux à l’arrivée avec prise de température.

Pour les entraîneurs qui  souhaitent ne pas remettre leurs chevaux directement dans leurs établissements, un sas d’hébergement sanitaire est ouvert sur l’hippodrome de Maisons-Laffitte. Ils pourront ainsi stationner leurs chevaux quelques jours en isolement avant de les réintégrer dans leurs établissements. Il convient de contacter Monsieur F. Le Mestre, Directeur de l’hippodrome et du centre d’entraînement de Maisons-Laffitte, qui mettra à disposition des boxes. A noter que les entraîneurs devront pourvoir à l’alimentation et la litière.